C'est quoi au juste un abcés? ?

Pour être plus concis qu'un copié-collé, une infection déclenche une réaction immunitaire qui attire de nombreuses cellules.

Le type de cellules immunitaires présentes dépend du type de microbe. Pour les bactéries notamment, on trouve des polymorphonucléaires (PMN pour faire court). Ces cellules combattent un moment, puis meurent.

Dans le cas d'une infection locale difficile à combattre, ces PMN et cadavres de PMN s'accumulent tant que cela finit par former une poche contenant un liquide opaque que l'on nomme le pus.
Les pustules sont par exemple des petites infections à la surface de la peau, formant une goutte de pus. Si le même processus survient dans des tissus profonds et devient assez grand pour être détecté, on le nomme abcès.

La règle est de systématiquement drainer (vider) un abcès. Le pus n'est pas un tissu vascularisé. Les cellules immunitaires, les anticorps et les médicaments arrivent par les vaisseaux et ne peuvent donc pas agir au sein de l'abcès. Un abcès constitue pour les microbes un abri contre toutes les attaques. En vidant cette cavité du pus qu'il contient, on ne laisse que les microbes présents dans les tissus, accessibles à l'immunité et aux médicaments.
Abcès
Anglais : abscess.
Terme issu du Latin : abscessus de abscedere, accéder

Définition
Un abcès est une collection de pus se constituant dans une cavité et repoussant progressivement les tissus en périphérie. Au départ, il existe une infection locale, puis on constate une destruction progressive de ces tissus qui sont refoulés.


Les abcès se développent dans n'importe quel endroit de l'organisme, et peuvent être :

Superficiels : le plus fréquent est le panaris (abcès au doigt), mais ils peuvent se rencontrer dans toute autre région du corps. Ils sont visibles et palpables.
Profonds : sur un organe interne (cerveau, foie, poumon, rein). Leur gravité est fonction de leur localisation.
Chauds : provoqués par des microbes que l'on qualifie de pyogènes (entraînant la production du pus). Ils s'accompagnent d'un phénomène inflammatoire et d'un afflux important de globules blancs appelés polynucléaires, dont le rôle est la destruction de ces microbes. L'abcès chaud se traduit par l'apparition d'une rougeur, d'une chaleur, d'une augmentation de volume (tuméfaction), d'une douleur, d'une fièvre élevée, d'une augmentation des globules blancs (neutrophiles) quand on effectue une analyse de sang. La fabrication de pus à l'intérieur de la cavité close est à l'origine d'une augmentation de volume de l'abcès.
Froids : dus à la présence de la bactérie à l'origine de la tuberculose ou de certaines levures. Dans ce cas, l'abcès se constitue insidieusement et on voit apparaître à la suite de la mort des tissus (nécrose), une forme de pus particulière que l'on appelle le caséum.
L'abcès sous phrénique qui correspond à une collection purulente survenant en dessous du diaphragme est un exemple d'abcès pris en charge par la spécialité médicale de gastro-entérologie.
Les causes de l'abcès sous phrénique sont variables selon sa localisation.
Un abcès sous phrénique droit qui est l'abcès sous phrénique le plus fréquent est le résultat d'une cholécystite, d'un ulcère gastroduodénal, d'un abcès du foie, d'une suppuration survenant autour ou à proximité du rein, d'une séquelle de péritonite.
L'abcès primitif sous phrénique est un abcès qui n'est pas le résultat d'une infection abdominale.
L'abcès sous phrénique gauche est beaucoup plus rare que l'abcès sous phrénique droit. Il est le plus souvent le résultat d'un infarctus (déficit de vascularisation) de la rate qui s'est compliqué d'une infection, d'une suppuration survenant autour des reins ou d'une pancréatite.
L'abcès sous phrénique droit est constitué d'une cavité contenant du pus et quelquefois du gaz et des débris d'aliments qui ont été transformés en pus. Le plus souvent l'abcès sous phrénique droit est situé entre le diaphragme, le foie et le colon transverse. Ce type d'abcès possède comme limites : la rate à gauche, et le ligament falciforme du foie à droite.

L'abcès rénal est un abcès rare mais grave qui se caractérise par une fièvre élevée et de violentes douleurs de type pulsatif apparaissant à l'intérieur d'une fosse lombaire. Il s'agit d'une suppuration du rein ou de son enveloppe portant alors le nom de phlegmon périnéphrétique. L'abcès du rein est dû à une infection par des staphylocoques. Le plus souvent cette maladie fait suite à une septicémie.

lisez la suite sur mon lien



Plus de questions :